8 risques liés aux implants dentaires

Implant dentaire risque

Comme pour toute autre intervention chirurgicale, divers facteurs internes et externes sont à l’origine de complications, voire l’échec total d’un traitement. Les implants dentaires ne font pas exception.

Conçus pour remplacer en permanence les dents manquantes et constituent une alternative populaire aux prothèses dentaires amovibles ou aux ponts dentaires fixes.

Ils ancrent les dents artificielles directement dans l’os de la mâchoire, ce qui en fait une restauration plus fonctionnelle et plus esthétique. Cela dit, ils coûtent également beaucoup plus chers et leur traitement ainsi que leur convalescence sont plus longs.

 

Taux d’échec très bas

Plus de 95 % des implants dentaires achevés sont sans incident et la majorité des problèmes rencontrés sont mineurs et faciles à résoudre. Si quelque chose ne va pas, consultez votre dentiste ou votre chirurgien dès que possible. Cependant, si vous choisissez le tourisme dentaire en Colombie ou ailleurs, il est important d’être conscient des complications ou risques possibles.

Bien que le nombre de poses d’implant dentaire réussies soit impressionnant, certains patients souffrent de complications. Vous trouverez ci-dessous une liste de 5 risques possibles de problèmes ou d’échecs d’implants dentaires que vous devez connaître avant de décider de choisir ce traitement.

 

1. Problèmes de sinus

Les sinus peuvent être un défi majeur pour les implants dentaires qui remplacent les dents de la mâchoire supérieure. En plus de la présence de sinus, une qualité et une quantité d’os insuffisantes peuvent rendre difficiles les procédures d’implant dentaire dans cette région.

Pour développer une base osseuse solide, vous devez opter pour un comblement du sinus. Cette procédure soulève l’os existant dans la cavité des sinus afin de créer un espace adéquat pour une greffe osseuse dentaire et par conséquent, créer plus d’os afin de soutenir un implant dentaire.

Cependant, si l’implant dépasse la cavité et rejoint les sinus, une infection ou une inflammation pourrait être causée. Une radiographie ou une tomodensitométrie peuvent facilement détecter ce problème et une intervention chirurgicale corrective peut alors être effectuée.

 

2. Mauvaise intégration de l’os

L’ostéo-intégration est une union fonctionnelle et structurelle directe entre l’os d’une personne et un implant artificiel. Ce processus a lieu plusieurs mois après la pose de l’implant.

L’échec d’un implant est souvent attribué à l’incapacité de l’os de la mâchoire à fusionner correctement avec l’implant. Un implant est considéré comme un échec s’il est mobile, tombe ou montre des signes de perte osseuse.

Cela peut être dû à plusieurs facteurs, notamment un positionnement incorrect, une densité ou un volume osseux insuffisant, une surcharge, des lésions des tissus environnants, une force externe ou un choc soudain, des implants fracturés ou même une réaction à une anesthésie.

Avant qu’un implant puisse s’intégrer correctement dans un os de la mâchoire, il doit exister un volume et une densité osseux sains. Pour les patients pour lesquels la hauteur, la largeur ou la longueur des os sont insuffisantes, des procédures telles que l’élévation du sinus ou la greffe osseuse peuvent aider à augmenter l’espace et la masse osseuse, mais augmentent considérablement le temps et le coût total du traitement.

 

3. Pose complète immédiate

Dans certains cas, le chirurgien peut décider de procéder à une mise en charge immédiate lors d’une procédure d’implant dentaire.

Cette méthode de traitement se fait en une seule étape dans laquelle la couronne et le pilier sont placés sur l’implant dentaire juste après l’insertion chirurgicale de l’implant dans l’os. Le processus normal comprend deux étapes et donne le temps à l’implant de s’intégrer à l’os et bien se cicatriser avant d’ajouter les composants qui dépassent au-dessus des gencives.

Les avantages de cette méthode, en l’absence de problèmes, incluent moins de soins chirurgicaux, une récupération plus rapide et des temps de traitement plus courts. Cependant, cette procédure rapide et immédiate peut entraîner des complications, car l’intégration de l’implant est incomplète. Notre cabinet dentaire en Colombie n’offre pas cette procédure, mais uniquement celle en deux étapes, en deux voyages.

 

4. Infection bactérienne

Une infection peut arriver lorsqu’une bactérie est présente pendant la chirurgie ou à tout moment après la chirurgie sans une hygiène dentaire appropriée. Cela peut également être causé par le ciment dentaire utilisé pour fixer les couronnes sur les piliers, lorsqu’il s’introduit sous la couronne pendant la cimentation et se coince dans les gencives.

Cette infection ou inflammation de l’os de la gencive autour de l’implant et l’une des complications les plus courantes. Elle peut entraîner une perte osseuse, une défaillance de l’implant et être traité, mais dans la plupart des cas, l’implant doit être retiré.

Il y a des cas où cela ne se produit pas avant plusieurs mois ou plusieurs années après la chirurgie. Les patients diabétiques, les fumeurs, les gencives maigres et ceux qui ont une mauvaise hygiène buccale sont plus à risque de développer une infection.

 

5. Dommages aux tissus et aux nerfs

Les dommages aux tissus entourant l’implant, en particulier les nerfs, sont un autre problème possible, mais rare. Lorsqu’un implant est placé trop près d’un nerf, les patients peuvent ressentir une douleur chronique, des picotements ou un engourdissement de la joue, des gencives, de la langue, des lèvres ou du menton.

L’atteinte nerveuse peut être temporaire ou permanente et il peut être nécessaire de retirer l’implant. Dans presque tous les cas, ce problème est causé par des erreurs commises par un dentiste inexpérimenté.

Comme pour les autres chirurgies invasives, des lésions tissulaires surviendront pendant une procédure d’implant dentaire. Il faut s’attendre à quelques saignements et à des douleurs quelques jours après la chirurgie, mais si la douleur est extrême, si le saignement est excessif ou si elle dure plus longtemps que quelques jours, vous devez contacter notre dentiste.

 

En résumé

Même si cela peut sembler une liste de risques très désagréables, rappelez-vous que les problèmes graves sont rares et que le taux de réussite est de 95 % et plus, à condition de trouver un dentiste de confiance pour faire la chirurgie et prendre soin de vos dents.

Assurez-vous de contacter votre dentiste dès que possible si vous présentez l’un des symptômes mentionnés ci-dessus afin de prévenir l’échec de l’implant ou au moins éviter de développer des problèmes de santé plus graves.