Pourquoi les soins dentaires sont chers et comment réduire les coûts de 75 % ?

Soins dentaires chers

Pour de nombreuses personnes, une visite chez le dentiste est une chose désagréable.

Certaines craignent une expérience douloureuse, d’autres n’apprécient pas se faire jouer dans la bouche, mais la majorité des gens n’aiment tout simplement pas le coût des soins dentaires.

Les raisons évoquées par les dentistes pourquoi les soins dentaires sont chers sont bonnes à leurs yeux, car ils imitent leurs prédécesseurs en qui ils ont mis une confiance aveugle, mais ici, il faut connaître la réalité présente des patients, non d’imiter le passé en oubliant les problèmes actuels.

Heureusement, il existe aujourd’hui, une solution agréable qui réduit de 50 à 75 % vos coûts pour des soins dentaires.

 

Les raisons du passé font obstacles aux vérités présentes

Il n’est pas surprenant que les dentistes puissent justifier de nombreuses raisons pour leurs coûts exorbitants, mais aborder ces raisons sans connaître la cause ou la profonde habitude est absurde, car les soins dentaires n’ont pas besoin d’être chers, si nous mettons l’importance sur les problèmes actuels des patients, sur la passion et la créativité dans un travail de dentiste, et non l’imitation qui empêche toute nouveauté, toute créativité.

Inventer des raisons et ensuite se justifier est la chose la plus facile à faire et le passe-temps préféré des gens qui n’ont pas l’esprit ouvert, mais créer des moyens pour abaisser les coûts demande de la créativité et de la compassion.

Voici donc les raisons évoquées pour justifier des prix exorbitants pour des soins dentaires et quelques questions pour changer de perspective ou continuer à avoir l’esprit fermé par des raisons passées.

 

1. Les frais de scolarité coûtent chers

Dans nos pays développés, les récents dentistes diplômés d’une école en médecine dentaire contractent une dette moyenne de 250,000 $. Ils doivent également tenir compte du fait qu’ils sont en dehors du marché du travail depuis environ 8 ans.

Cela signifie que ceux qui investissent dans l’enseignement supérieur ont suspendu leur vie et retardé les avantages de gagner un revenu dans l’espoir d’un niveau de vie plus élevé à mesure qu’ils exercent leur profession.

En d’autres termes, les étudiants en dentisterie ne travaillent pas durant leur éducation pour payer leurs dettes (ou papa les payent) et croient qu’après leurs études, ce sont les patents qui vont payer pour cela.

Pourquoi ne pas travailler durant leurs études afin de rembourser leurs dettes ? Sont-ils si paresseux ou prétentieux que cela ? Ont-ils peur de se salir les mains et connaître la véritable valeur du travail et ainsi comprendre leurs patients futurs ?

 

2. Les frais de gestion sont énormes

Environ 75 % des coûts dentaires sont consacrés aux dépenses d’exploitation d’un cabinet dentaire moderne. Les dentistes paient le loyer ou paient leurs bureaux, les salaires des hygiénistes, des directeurs de bureau, des comptables et des réceptionnistes, l’assurance maladie, les taxes, les fournitures et l’assurance commerciale, pour ne citer que quelques-uns.

Les apparences et les intermédiaires coûtent chers. Ont-ils vraiment besoin de tous cela pour avoir des clients ou ce n’est que pour bien paraître ? Pourquoi font-ils 3 patients en même temps ? Pourquoi des employés pour un nettoyage ou pour prendre des rendez-vous ? Pourquoi ne pas commencer son cabinet dentaire à la maison ?

Un entrepreneur n’a pas d’employé à payer et à gérer, car il sait très bien que ce genre de gestion coûte chère dans les pays développés et à la fin, c’est le client qui paye.

Des soins dentaires à la maison ou dans un petit local propre est suffisant et en plus, il est favorable pour créer des relations harmonieuses et plus familières avec des patients, avec des êtres humains.

 

3. Les accessoires et les outils onéreux

Les outils disponibles en dentisterie générale comprennent des équipements hautement spécialisés qui sont non seulement coûteux à acheter, mais également à entretenir. Les machines à rayons X ou numériques. Un simple fauteuil dentaire avec la lumière, les plateaux et les branchements nécessaires coûtent une fortune. Les outils chirurgicaux, ainsi que de l’anesthésie et autres médicaments utilisés dans des procédures telles que les traitements de canal et les limages ou rognages sont des outils de base qui ne coûtent pas chers

Ont-ils vraiment besoin des dernières technologies pour traiter leurs patients ? Les outils et accessoires de base sont suffisants pour la majorité des consultations et des soins. Pourquoi les dentistes ne partagent pas leurs technologies avec d’autres dentistes afin de réduire les dépenses et ainsi baisser le prix aux patients ?

 

4. La marge de profit élevée pour les matériaux de laboratoire

Les dentistes font souvent appel à des laboratoires tiers et à d’autres fabricants de produits dentaires pour des tâches telles que les couronnes et les dentiers, ce qui peut également faire augmenter le coût de certaines procédures.

Comme des rénovateurs de maisons, les dentistes font d’importants profit sur la marge entre leurs coûts d’acquisition des matériaux et le prix vendus aux patients, car tout cela est toujours gardé secret… Là où est la transparence, l’honnêteté est toujours présente !

Pourquoi les dentistes ne disent jamais leur marge de profit concernant les matériaux dentaires achetés en laboratoire ? Cherchent-ils des laboratoires avec un excellent rapport qualité-prix et ainsi être en accord avec les intentions de leurs patients !

 

5. Les assurances ne sont pas vraiment des assurances

Les assurances dentaires ne ressemblent en rien à l’assurance maladie ou à l’assurance automobile. C’est un plan d’entretien qui couvre les consultations, les nettoyages et les rayons X, et probablement la moitié du coût d’une couronne dentaire. Cela ne protège pas le patient en cas de besoins plus élaborés, surtout s’il y a beaucoup de travail.

Les prestations annuelles sont généralement entre 1000 $ et 1500 $. Cela n’a pas changé depuis 50 ans.

Aujourd’hui, des soins pour un implants et quelques couronnes tournent autour de 10,000 $ à 15,000 $.

Pourquoi les associations de dentistes ne proposent pas des assurances dentaires aux entreprises et aux gens ?

 

6. Le manque de conscience concernant les problèmes actuels des patients

En arrière des raisons qui augmentent les coûts pour les soins dentaires, il existe quelque chose de plus profond, quelque chose dans l’inconscience des dentistes à imiter les autres dentistes et ainsi oublier de s’intéresser aux patients, de comprendre leurs problèmes réels et comment faire pour les satisfaire afin qu’ils deviennent des patients heureux.

La compassion n’est pas une chose partagée à l’école, mais bien la compétition qui crée des divisions dans les relations.

Avez-vous choisi la dentisterie parce que vous aimez aider les gens qui avaient des problèmes ou bien pour bien paraître en gagnant votre vie avec le titre de docteur ?

Si vous répondez que c’était pour aider les gens et que vous coûts sont exorbitants, alors vous mentez en cherchant à bien paraître avec votre réponse. Vous avez inconsciemment choisi de bien paraître…

 

Le tourisme dentaire pour réduire les coûts de 50 à 75 %

Heureusement, il existe une solution de plus en plus populaire de nos jours qui consiste à voyager dans un autre pays pour y recevoir des soins dentaires de la même qualité ou plus, mais avec des coûts de 50 à 75 % moins chers.

Au cours des dernières années, la Colombie est devenue, et avec raison, une nouvelle destination pour le tourisme dentaire en offrant des services d’implant, de couronne, de pont, de facette et autres soins complémentaires à des tarifs de 50 à 75 % moins chers.

De plus, le pays est classée 22ième sur la liste de l’Organisation Mondiale de la Santé concernant les pays fournissant les meilleurs soins de santé. Le Canada est 19ième, les USA sont 37ième, la France est 1ère

 

Tourisme dentaire en Colombie